Collections > Electronic Theses and Dissertations > Oeil, Observateur, Écriture: Poétique visuelle et expérimentation dans la fiction du 18e siècle
pdf
Available after 31 December, 2018

Cette thèse se centre sur l’étude de la poétique visuelle dans les récits fictionnels de trois écrivains français du 18e siècle: Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, Charles de Fieux dit le chevalier de Mouhy et Nicolas-Edmé Rétif de la Bretonne. L’analyse explore l’influence que la culture de l’observation du spectacle urbain dans le Paris du 18e siècle eut sur les œuvres de ces auteurs et sur leurs techniques narratives où la vision et l’imagerie visuelle figurent comme un outil de création littéraire. Parmi les éléments à connotation visuelle que nous analyserons se trouvent: les personnages du spectateur et de l’espion, les effets de miroir, les techniques du rapprochement visuel, la perspective ou vue d’angle, l’incorporation de l’art pictural, de l’art architectural et théâtral de l’époque, l’influence des transformations de l’éclairage urbain parisien et de l’avènement des appareils optiques tels que les transparents ou boîtes de visionnement, les vues panoramiques, les lanternes magiques, les miroirs anamorphiques, les polémoscopes et les zograscopes, entre autres. Ce travail montre comment ces auteurs transposent ces éléments visuels de la culture matérielle de leur époque dans leurs techniques narratives pour créer une approche plus subjective et idiosyncratique à la lecture. Avec leur approche expérimentale à l’écriture, ils dépassent toute catégorisation générique pour nous montrer la relation symbiotique entre la science, la technologie, les arts visuels et la littérature.